• laetitiabuob

Le Prophète de Khalil Gibran, mon petit guide philosophique

Dernière mise à jour : 5 mars 2021

Publié en 1923 en anglais par le poète libanais Khalil Gibran, Le Prophète est un conte philosophique qui m'accompagna sur la route et dans mon voyage intérieur.

Je n'avais jamais entendu parler de Khalil Gibran jusqu'au jour où ma psy de l'époque termina une séance en déclarant "Votre joie est votre tristesse sans masque". Sur le coup, je vous avoue que je n'en saisis pas le sens et je dus faire quelques recherches en rentrant chez moi pour comprendre cette mystérieuse phrase...


Accepter et gérer ses émotions


Il y a quelques années, j'ai traversé une vraie crise existentielle et je n'acceptais pas vraiment les émotions que je pouvais ressentir. Être triste, pleurer, me sentir nostalgique étaient autant de signes de faiblesse pour moi, une perte de temps. C'est pourquoi ma psychologue avait cité cette phrase sur la Joie et la Tristesse (extrait ci-dessous) tirée de l'ouvrage Le Prophète.


Dans ce conte philosophique, un sage prénommé Al-Mustafa répond aux questions des habitants d'un village. Il aborde ainsi différents sujets du quotidien : la vie, la mort, l'amitié, l'amour, le couple, ou encore l'alimentation et le travail. Parmi ces sujets, il y a bien évidemment les émotions.


Alors une femme dit, Parle-nous de la Joie et de la Tristesse.

Et il répondit :


Votre joie est votre tristesse sans masque, Et ce même puits d'où monte votre rire a souvent été rempli de vos larmes. Et comment en serait-il autrement ? Plus la tristesse creusera profond dans votre être, plus vous pourrez contenir de joie. La coupe qui contient votre vin n'est-elle pas justement la coupe qui a été cuite dans le four du potier ? Et le luth qui apaise votre esprit n'est-il pas fait justement d'un bois évidé avec des couteaux ? Lorsque vous êtes joyeux, regardez au plus profond de votre coeur et vous découvrirez que c'est seulement ce qui vous a donné de la tristesse qui vous donne de la joie. Lorsque vous serez envahi de tristesse, regardez de nouveau dans votre coeur, et vous verrez qu'en vérité vous pleurez pour ce qui avait fait vos délices.



Cet extrait m'a permis d'appréhender différemment la tristesse que je ressentais à cette période de ma vie. Ce n'était plus une émotion négative dans mon esprit, ce n'était plus un signe de faiblesse. Comme il ne peut y avoir de lumière sans obscurité, il ne peut y avoir de joie sans tristesse. À travers ces quelques phrases, l'auteur nous invite à creuser et explorer au plus profond de notre être pour mieux accepter la complexité de nos émotions.



L'importance de l'épanouissement individuel

Comme beaucoup, je suis partie en quête de trouver mon équilibre et les images poétiques de Khalil Gibran m'ont donné matière à réflexion. À plusieurs reprises, il rappelle l'importance de la liberté et de l'épanouissement individuel, notamment à propos des relations parents/enfants et des relations de couple. Ces quelques phrases, extraites du texte sur le Mariage, ont résonné en moi de manière très forte :


Aimez-vous, l'un l'autre, mais ne faites pas de l'amour un carcan:

Qu'il soit plutôt mer mouvante entre les rives de vos âmes.

Remplissez, chacun, la coupe de l'autre, mais ne buvez pas à la même. Donnez-vous l'un à l'autre de votre pain, mais ne partagez pas le même morceau. Chantez et dansez ensemble, et soyez joyeux, mais que chacun demeure isolé, Comme sont isolées les cordes du luth, bien que frémissantes de la même musique.

Donnez vos coeurs, mais pas à la garde de l'autre, Car vos coeurs, seule la main de Dieu peut les contenir. Et dressez-vous ensemble, mais pas trop près l'un de l'autre:

Car les piliers du temple se dressent séparément, Et le chêne et le cyprès ne peuvent croître dans leur ombre mutuelle.


L'importance de ne pas se perdre dans la relation de couple, de ne pas s'étouffer l'un l'autre, de préserver son individualité, de respecter ses limites et celles de l'autre, d'être épanoui-e et heureux-se seul-e avant tout, quelle vision saine des relations amoureuses pour un auteur du début du 20ème siècle !

Rester humble face à la nature, la vie et la mort


Ce qui m'a plu également dans ce conte philosophique, c'est la place de l'être humain sur un même pied d'égalité avec la nature et les animaux qui le nourrissent. L'auteur parle clairement de l'interdépendance des êtres vivants. Sur le Manger et le Boire, le sage Al-Mustafa dit notamment :


Lorsque vous tuez une bête, dites-lui en votre coeur :

"Par la même puissance qui t'immole, je serai immolé ; et moi aussi je serai avalé. Car la loi qui t'a livrée à moi me remettra entre des mains plus puissantes. Ton sang et mon sang ne sont rien d'autre que la sève qui nourrit l'arbre céleste".

Et lorsque vous croquez une pomme, apaisez ses morsures par ces murmures de votre coeur :

"Ta chair vivra dans mon corps, et les bourgeons de tes lendemains fleuriront dans mon coeur, ton effluve sera mon souffle, et ensemble nous nous réjouirons dans la ronde des saisons".


Dans notre société, nous buvons et mangeons souvent comme si tout nous était dû, sans rarement se soucier et prendre soin de ce qui nous nourrit. L'être humain se place encore en haut de la chaîne alimentaire, au sommet de la pyramide alors que nous faisons partie et dépendons d'un tout. À travers ces quelques mots, Khalil Gibran nous invite à retrouver notre place, à être humble et reconnaissant face à ce qui nous entoure. Un cheminement philosophique que j'ai pu poursuivre ensuite concrètement grâce au WWOOFing.


À la fin de l'ouvrage, le sage rappelle aussi que "la vie et la mort ne font qu'un, tout comme la rivière et la mer ne font qu'un". Ses propos au sujet de la mort évoquent cette célèbre phrase de la Bible "Souviens-toi, homme, que tu es poussière et que tu redeviendras poussière".


Et nous sommes bien peu de choses au final. Prendre conscience de la fragilité de la vie humaine permet de relativiser face à certains problèmes auxquels nous devons faire face. En ce qui me concerne, cela m'a aussi poussé à vivre pleinement ma vie.


Envie d'en lire davantage ? L'ouvrage "Le Prophète" est vendu neuf ou d'occasion à moins de 3€. Il est également disponible en ligne sur le blog Mon Khalil Gibran.



127 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout