• laetitiabuob

Éowyn, la voix de la liberté

Joyeuse vagabonde et artiste révolutionnaire en éveil, Éowyn trace son chemin guidée par son instinct et sa soif de liberté, en quête de sa vérité.

Face à la mer | © Laetitia Buob

Il y a des rencontres qui bouleversent une vie. Et ma rencontre avec Éowyn en 2015 fait partie de celles-ci. Avec son regard lucide sur le monde, son esprit créatif et son coeur vaillant, elle a transformé ma vision étriquée de l'existence humaine par un horizon radieux de chemins singuliers.


Voyager pour se reconnecter à la Terre et à soi-même


En quête de spiritualité et d'équilibre, Éowyn décide un jour de se laisser porter par le vent et de prendre la route avec son chat, Onyx. Pendant un an, elle voyage principalement en stop, vit dans des fermes biologiques grâce au wwoofing, apprend à travailler la terre et à utiliser les plantes sauvages pour soigner le corps et l'esprit. En Corse du Sud, elle passe plusieurs mois au sein d'une communauté paysanne et fait son nid dans une petite cabane, sans eau courante ni électricité, profitant des plaisirs simples de la vie. Une vie légère, une vie rudimentaire, une vie nomade, comme celle menée par d'autres voyageuses, dont Ella Maillart et Alexandra David-Néel.


Durant cette période, nous sommes restées en contact par téléphone et par lettre. Je suivais le récit de ses aventures avec passion, fascinée par son élan de liberté, son besoin de retourner à l'essentiel et le partage des riches enseignements cueillis en chemin. Chacun de nos échanges ouvrait de nouvelles perspectives, qu'il s'agisse de discussions sur nos modes de vie, nos corps, nos émotions, les relations humaines ou encore l'Univers dont nous faisons partie.



Des histoires et des idées à partager


Comme beaucoup, Éowyn se nourrit spirituellement par la lecture. D'ailleurs, j'ai toujours aimé sa philosophie de faire voyager les livres que l'on aime pour les diffuser et les partager. Parmi ces partages littéraires, il y a notamment "Femmes qui courent avec les loups" et "Le jardinier de l'Eden" de Clarissa Pinkola-Estés ainsi que "Coeur de Cristal" de Frédéric Lenoir. Il s'agit de contes philosophiques abordant différents sujets tels que l'amour, les cycles de la vie et de la Terre, l'émancipation des femmes.


Grâce à ces ouvrages, j'ai pris conscience que les histoires transmises de génération en génération, celles que l'on raconte et celles que nous nous racontons à nous-même façonnent notre être. Clarissa Pinkola-Estés, conteuse et psychanalyste, explore notamment les effets thérapeutique des contes et le pouvoir de transformation par la narration.


Et c'est cela que m'a offert Éo, un autre récit sur la vie avec son histoire, ses questionnements, ses doutes, ses colères et ses joies, sa recherche de l'équilibre, à coeur ouvert, toujours en marche pour briser les chaînes qui entravent son être profond. Une Femme Sauvage qui m'inspire l'amour, la liberté, le courage, la détermination et l'honnêteté.


Aujourd'hui, Éowyn a repris la route seule, suivant la voix de son coeur et guidée par ces mots, extraits de l'ouvrage "Un bûcher sous la neige" de Susan Fletcher :


"La voix du coeur est la voix de la vérité. C'est plus facile de ne pas l'entendre, parce qu'elle donne quelquefois un avis qui nous contrarie, et risquer de perdre ce que nous avons est bien dur. Mais quelle vie menons-nous si nous refusons d'écouter notre coeur ? Une vie qui n'est pas vraie. Et la personne qui la vit n'est pas vraiment nous. Je dis là seulement ce que je pense. Peu de gens pensent ça."

La révolution passe aussi par la chanson


En écrivant ce portrait, je la revois, avec sa guitare, chanter "Ma liberté" de George Moustaki. Ce souvenir me donne des frissons. Interpréter une chanson et faire chanter les mots requièrent bien plus qu'une jolie voix. Cela demande de se mettre à nu, de révéler ce que nous sommes et d'affirmer notre singularité face aux autres. Éowyn y parvient, pour nous toucher droit au coeur et ces paroles lui ressemblent tant :


"Ma liberté

Longtemps je t'ai gardée

Comme une perle rare

Ma liberté

C'est toi qui m'a aidé

À larguer les amarres

Pour aller n'importe où, pour aller jusqu'au bout des chemins de fortune

Pour cueillir, en rêvant, une rose des vents sur un rayon de lune"


D'autres artistes engagés l'inspirent : la militante altermondialiste Keny Arkana, Anne Sylvestre, Damien Saez ou encore Kalune. Leurs chansons remettent notamment en question le capitalisme et le patriarcat en offrant des espaces de résistances.


Chanter lors des manifestations, chanter la révolution pour renverser le système néo-libéral, chanter contre les oppressions et le fascisme, chanter pour un monde plus égalitaire où l'humain et l'écologie passent avant le profit, c'est le souhait d'Éo. Le projet de création d'une chorale révolutionnaire est d'ailleurs en cours avec plusieurs de ses camarades.


Alors pour conclure ce portrait, voici sa sélection de chansons révoltées :

- Les oiseaux de passage de Georges Brassens

- Les anarchistes de Léo Ferré

- L'estaca, chanson de résistance catalane sous Franco, aussi traduite et chantée en français sous le titre Le Pieu

- El paso del Ebro

- El pueblo unido jamás será vencido


Et vous quels sont vos chants de luttes ? Partagez-les en commentaires de ce post si le coeur vous en dit !

21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout